4 questions à se poser avant de demander des subventions « promotion des vins pays tiers  » à Franceagrimer

Alors que nous venons de prendre connaissance des nouvelles modalités pour candidater aux aides « promotion vins pays tiers », pour les cinq années à venir (2019-2023), voici quelques questions qu’il convient de se poser avant de déposer un dossier de demande de subventions à Franceagrimer.

 

 

1/ L’entreprise candidate aux aides est-elle structurée et rigoureuse dans son organisation?

Constituer un dossier prend du temps (une semaine environ) mais la gestion du dossier post attribution plus encore. Le suivi s’opère toute l’année et exige une grande rigueur des commerciaux et des comptables afin de fournir des pièces justificatives de dépenses de promotion éligibles. Elles doivent conformes au format attendu par Franceagrimer. Sans quoi, les dépenses proposées deviennent inéligibles. Et cela est sans compter la déception et la perte de temps gaspillée pour l’enregistrement de la dépense et la rédaction du rapport de réalisation.

 

2/ Dispose-t-on de ressources humaines suffisantes et compétentes pour la gestion du dossier ?

Outre la méthode, c’est aussi, la disponibilité des ressources humaines en interne qu’il a lieu de mobiliser. En effet, la rédaction des rapports de réalisation et la saisie des écritures comptables selon le modèle de Franceagrimer, peuvent être chronophages. Plus le nombre d’actions éligibles est élevé, plus le temps à consacrer à la gestion du dossier est important.

Par ailleurs, la collaboration des services commerciaux et comptables est essentielle pour assurer un suivi efficace de l’enveloppe de subventions obtenue.

 

3/ Combien budgéter par pays pour prétendre aux aides ?

Depuis 2016, Franceagrimer a instauré une nouvelle règle qui implique que les opérateurs doivent afficher un budget de dépenses de promotion minimum de 10,000€ par pays. Attention, les actions de prospection commerciale sont inéligibles. A l’inverse, le coût humain est éligible au même titre que les frais de déplacement et de promotion.

 

4/ L’entreprise saura-t-elle gérer son développement suite à ses actions de promotion ?

Point important pour Franceagrimer : pouvoir garantir que l’entreprise candidate peut disposer des ressources financières, en production et en ressources humaines pour gérer les retombées des actions entreprises.

 

Ce dispositif s’adresse donc plus largement à des structures de taille moyenne et importante de type négoces, coopératives ou grands domaines. Elles doivent en effet, légitimer un volant d’actions promotionnelles suffisant et une organisation interne rigoureuse qui permet de gérer avec précision le dossier, une fois la subvention obtenue.

 

Pour connaitre les nouveautés apportées au dispositif pour candidater en 2018, cliquez ici.

 

Pour tout renseignement complémentaire sur ce dispositif ou pour être accompagné dans le dépôt d’un dossier candidature ou la gestion de ses dossiers de subventions, Wine Up est à votre disposition pour répondre à vos questions.